Médicaments pour la gestation pour autrui

Médicaments pour les mères porteuses

En savoir plus sur les médicaments de substitution. Les médicaments impliqués dans un cycle de gestation pour autrui sont énumérés ci-dessous. Veuillez noter que chaque mère porteuse réagit différemment à son traitement individuel. Certaines mères porteuses ne ressentent aucun effet secondaire. Vous aurez également l’occasion de discuter du protocole spécifique de la clinique de fertilité avec votre infirmière spécialisée en FIV lors de votre rendez-vous d’évaluation médicale.

DOXYCYCLINE

Utilisation : La doxycycline est un antibiotique de pré-cycle qui prévient toute éventuelle infection pelvienne de bas grade.

Effets secondaires : Aucun, mais varie selon les individus.

Administration : Comprimé oral.

LUPRON (acétate de leuprolide)

Utilisation : Lupron empêche l’échange hormonal habituel qui provoque la production de follicules et l’ovulation en supprimant la stimulation hypophysaire des ovaires.

Effets secondaires : Maux de tête, fatigue, bouffées de chaleur.

Administration : Lupron est une injection administrée par voie sous-cutanée (dans le tissu graisseux) par une aiguille de ½ pouce sous la peau.

ASPIRINE À FAIBLE DOSE

Utilisation : L’aspirine aide à la stimulation du cycle et à l’implantation embryonnaire imminente. Ce traitement sera poursuivi jusqu’à 12 semaines de grossesse.

Effets secondaires : Maux d’estomac, brûlures d’estomac, ecchymoses ou saignements faciles.

Administration : Comprimé oral.

VIVELLE PATCHES (estradiol)

Utilisation : L’œstrogène est une hormone qui favorise la croissance de la muqueuse utérine, ce qui permet de maintenir une grossesse précoce.

Effets secondaires : Rougeur, irritation ou éruption cutanée, nausée, rétention d’eau.

Administration : Le patch est appliqué sur la peau de l’abdomen et l’œstrogène est absorbé par la peau.